•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
Audio fil du mercredi 13 novembre 2019

L'actualité vue par l'histoire, avec Maurice Basque

Les festivals de cinéma dans l’histoire

Publié le 15 novembre 2019
Maurice Basque dans nos studios
L'historien et chroniqueur, Maurice BasquePHOTO : Radio-Canada / Martine Blanchard

L'édition 2019 du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) se tiendra jusqu'au 22 novembre à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Le chroniqueur, Maurice Basque, s'est inspiré de la tenue de cet événement pour fouiller dans le passé.

Le premier festival de films à voir le jour au Canada était celui de Yorkton, en Saskatchewan, en 1950. Comme l’explique Maurice Basque, la création de ce festival était une idée d’un employé de l’ONF.

« Ça existait déjà ailleurs. Comme dans beaucoup de manifestations culturelles et artistiques, la compétition n’est pas loin derrière. »

—  Maurice Basque, chroniqueur L’actualité vue par l’histoire

À partir de ce moment, de nombreuses initiatives voient le jour dans les grands centres canadiens comme Montréal, Vancouver et Toronto. Il souligne que plusieurs de ces festivals n’existent plus aujourd’hui, par contre.

Comme l’explique Maurice Basque, c’est un festival de films de l’Atlantique qui se classe parmi l’un des plus vieux au monde, si on tient compte de sa continuité. Le festival des femmes de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, a été créé en 1989.

D’ailleurs, les festivals cinématographiques font leur entrée dans les provinces de l’Atlantique dans les années 1980.

L’ancêtre du Festival international du cinéma francophone en Acadie fait son apparition quant à lui en 1987.

Dans un article du quotidien Le Matin, il est écrit que près de 200 personnes ont assisté à la première de ce festival à Moncton, le festival du film La Francophonie.

Maurice Basque souligne que ce festival, est né grâce au Sommet de la Francophonie de Québec. Le fondateur du festival des films du monde de Montréal, Serge Losique, a eu l’idée de faire un festival national avec une dimension acadienne. Des films étaient alors projetés à Moncton, Fredericton et Caraquet ainsi qu’à Québec.

« Ça été une contribution importante quelque part, sans le savoir, à l’Acadie cinématographique. »

—  Maurice Basque, chroniqueur L’actualité vue par l’histoire

Avec les informations de Maurice Basque