•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
L'heure de pointe - Acadie

Rattrapage du lundi 3 octobre 2022

Résumé

À l'émission : le manque de confiance de la population en son système de santé, reconstruire pour accroître la résilience des bâtiments après Fiona, les cent ans de soins de santé à Moncton et les manifestations iraniennes vues du Nouveau-Brunswick

  • 16 heures 5 minutes

    Ouverture et manchettes

  • 16 heures 7 minutes

    Au N.-B., la population a moins confiance que jamais en son système de santé

  • 16 heures 14 minutes

    Sondage en santé : analyse des perceptions

  • 16 heures 29 minutes

    Survol de la météo

  • 16 heures 30 minutes

    À la une au Canada et dans le monde

  • 16 heures 34 minutes

    L'après-Fiona : reconstruire pour accroître la résilience des bâtiments

  • 16 heures 47 minutes

    Chronique politique fédérale, avec Valérie-Micaela Bain

  • 17 heures 7 minutes

    L'heure de pointe se poursuit

  • 17 heures 8 minutes

    Cent ans de soins de santé en français à Moncton

  • 17 heures 20 minutes

    Des services écologiques rendus par le castor

    Une mère castor et son bébé, qu'on appelle un chaton.

    Des services écologiques rendus par le castor

    Le castor, animal iconique du Canada, serait un grand allié dans la lutte contre les effets des changements climatiques. Plusieurs scientifiques le considèrent comme étant un gardien des écosystèmes. Curieuse d'en apprendre davantage, l'animatrice Amélie Gosselin s'entretient avec Daniel Gallant, écologiste au parc national Kouchibouguac.
  • 17 heures 31 minutes

    À venir au Téléjournal Acadie

  • 17 heures 42 minutes

    Les manifestations iraniennes vues du N.-B.

     Des femmes scandent des slogans et brandissent des pancartes représentant le portrait de Mahsa Amini.

    Les manifestations en Iran vues par une Iranienne de Moncton

    Depuis l'assassinat de Mahsa Amini par la police des moeurs, il y a deux semaines, au moins 92 personnes ont été tuées en Iran par la répression des manifestations. De chez elle à Moncton, Fariba Breau, qui a quitté l'Iran depuis plus de 40 ans maintenant, observe attentivement ce qui se passe dans son pays d'origine.