•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des jeunes canadiens demandent d'abaisser l'âge du droit de vote

L'Actuel, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 2 décembre 2021

Des jeunes canadiens demandent d'abaisser l'âge du droit de vote

Des jeunes Canadiens veulent abaisser l'âge du droit de vote

Deux fillettes devant une urne de vote
Deux fillettes participant au vote des jeunes PHOTO : Site voteetudiant.ca
L'Actuel, ICI Première.
L'actuelPublié le 3 décembre 2021

Un groupe de jeunes Canadiens conteste la constitutionnalité de l'âge minimal pour voter au pays dans l'espoir que les jeunes puissent exercer ce droit plus tôt. Ces jeunes souhaitent pouvoir voter aux élections fédérales.

Selon la requête, le fait d'empêcher des citoyens de moins de 18 ans de voter dans une élection fédérale serait inconstitutionnel. Les signataires plaident que la règle de l'âge minimal violerait deux articles de la Charte canadienne des droits et libertés.

C'est la Loi électorale du Canada qui fixe l'âge minimal à 18 ans pour voter lors d'élections fédérales

Oswaldo Paz Flores, qui est l’un des 13 adolescents âgés de 12 à 18 ans qui participent à la contestation judiciaire, désire que le gouvernement fédéral « arrête de faire de l’âgisme ».

« On se fout de l’âge [des électeurs]. Si j’ai 14, 15 [ou] 16 ans, j’ai quelque chose à mettre sur la table », lance le jeune demandeur.

Puisque les citoyens canadiens de moins de 18 ans ne sont pas appelés aux urnes, Oswaldo Paz Flores affirme percevoir un manque « d’égalité intergénérationnelle ». « Avec la crise climatique, il est important que les jeunes aient leur place [au sein du] gouvernement », dit-il.

Aux personnes qui considèrent que les jeunes ne devraient pas pouvoir voter, Oswaldo Paz Flores répond « qu’aucune qualification n'est nécessaire aux citoyens de 18 ans et plus pour voter ». « On ne fait pas passer un test de maturité aux adultes », ajoute-t-il.

Le groupe de jeunes est appuyé par l'organisme à but non lucratif « Justice for Children and Youth », dont la mission est dédiée à l'avancement des droits et à la défense des intérêts des jeunes Canadiens.

La contestation judiciaire a été déposée par le groupe d’adolescents. Leurs arguments n'ont pas encore subi l'épreuve des tribunaux.