•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Défis au refuge Wildlife Haven

L'Actuel, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 24 novembre 2021

Défis au refuge Wildlife Haven

Le refuge manitobain Wildlife Haven pour animaux est à pleine capacité

L'enseigne de Wildlife Haven pris en photo le 4 août 2021.
Wildlife Haven ouvre le premier hôpital vétérinaire pour animaux sauvages au Manitoba le 4 août 2021.PHOTO : Radio-Canada / Radja Mahamba
L'Actuel, ICI Première.
L'actuelPublié le 25 novembre 2021

Le Wildlife Haven Rehabilitation Centre, situé à Île-des-Chênes, tire la sonnette d'alarme pour la saison d'hiver. Ce refuge pour animaux qui, depuis 1984, offre l'équivalent des premiers soins à la faune de la province, est actuellement au maximum de sa capacité.

L'organisme explique avoir un nombre de patients sans précédent et que cela pose des problèmes pour la saison hivernale.

Le refuge note avoir déjà traité 3045 animaux sauvages en 2021, soit une augmentation de 21 % par rapport à l'année dernière. C’est ce qu’affirme Zoé Nakata, la directrice générale du Wildlife Haven Rehabilitation Centre.

« On pense que plusieurs facteurs contribuent à cette hausse de patients. [...] La pandémie a certainement eu un impact. Les gens ont passé plus de temps à l’extérieur. [...] Ils ont peut-être vu, pour la première fois, des animaux en détresse », dit-elle.

Mme Nakata pointe aussi la sécheresse historique qu’a connue la province en 2021. « Le climat un peu extrême qu’on voit récemment » aurait contribué à la déshydratation de la faune, explique-t-elle.

Elle ajoute que les gens sont « possiblement [plus enclins] à venir porter des animaux au refuge maintenant qu’ils sont au courant » de l’existence de l’organisme.

Heureusement pour la faune du refuge, elle note qu’il n’y a pas encore eu de diminution de « services aux patients ».

Ouvert depuis cet été, le premier hôpital destiné uniquement aux animaux sauvages dans la province est une aide précieuse, malgré la hausse des patients. « Plusieurs animaux sont encore en vie grâce à l’ouverture de cet hôpital vétérinaire. [...] On voit déjà que ça fait une différence », dit Zoé Nakata.

« Durant l’hiver [ces animaux] ont besoin d’un espace chaud à l’intérieur. [Le besoin d’occuper les espaces intérieurs avec la hausse des patients], c’est ça qui cause plus de problèmes comparés à l’été », affirme la responsable.

Pour ceux qui veulent aider le Wildlife Haven Rehabilitation Centre durant la saison froide, Zoé Nakata les invite à donner une somme d’argent à l’organisme. « Ils peuvent aussi parrainer l’un des patients à l’aide du site internet », ajoute-t-elle.