•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nouveau poste en réconciliation autochtone à l'Université de Saint-Boniface

L'Actuel, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 29 septembre 2021

Nouveau poste en réconciliation autochtone à l'Université de Saint-Boniface

Nouveau poste en réconciliation autochtone à l'Université de Saint-Boniface

Debra Radi
Debra Radi, nouvelle conseillère principale en matière de réconciliation à l'Université de Saint-Boniface.PHOTO : Université de Saint-Boniface
L'Actuel, ICI Première.
L'actuelPublié le 29 septembre 2021

Debra Radi vient d'être nommée conseillère principale en matière de réconciliation et d'éducation autochtone à l'Université de Saint-Boniface, une responsabilité qui s'ajoute à son poste actuel de secrétaire générale, qu'elle occupe depuis novembre 2020.

Debra Radi a insisté sur l'écoute qui, selon elle, permettrade faire avancer la vérité et la réconciliation.

« On va être à l’écoute de tous les membres de la communauté, surtout les Métis, et voir ce que l'Université va acheminer en termes de réconciliation. »

— Une citation de  Debra Radi, secrétaire générale et conseillère principale en matière de réconciliation et d'éducation autochtone à l'Université de Saint-Boniface.

Le mandat précis n'a pas encore été établi, car, explique-t-elle, ce n'est pas à l'administrateur de le mettre en place, mais aux membres de la communauté, après discussions. C'est justement là que vient le rôle de la conseillère principale en matière de réconciliation : ouvrir les discussions et fédérer les membres de la communauté autour d'un objectif commun.

À noter que des discussions avec des aînés et des membres de la communauté ont débuté l'année dernière, et c'est sur cette lancée que Debra Radi entamera ses nouvelles responsabilités.