•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Retour du sport universitaire à l'Université de Saint-Boniface

L'Actuel, ICI Première.
Rattrapage du mardi 14 septembre 2021

Retour du sport universitaire à l'Université de Saint-Boniface

Un retour en force pour les Rouges de l'Université de Saint-Boniface

Une photo d'équipe de soccer de jeunes femmes tous habillées en rouge.
L'équipe des Rouges de l'Université de Saint-Boniface.PHOTO : Manitoba Colleges Athletic Conference (MCAC)
L'Actuel, ICI Première.
L'actuelPublié le 14 septembre 2021

Certaines équipes des Rouges de l'Université de Saint-Boniface à Winnipeg ont repris de l'action dimanche dernier.

En soccer, les équipes féminines et masculines ont retrouvé le terrain avec d'éclatantes victoires, soit de 6-0 pour les femmes et de 9-0 pour les hommes contre les Cougars du Collège Assiniboine.

Le directeur adjoint du Service des activités sportives et récréatives de l'Université de Saint-Boniface, Eric Lemoine, décrit la reprise des activités sportives comme enthousiasmante.

« L'enthousiasme est le bon mot pour décrire nos retrouvailles, d'autant plus que c'est la première année que nous avons accès aux nationaux. »

—  Eric Lemoine, Directeur adjoint du Service des activités sportives et récréatives de l'Université de Saint-Boniface

Eric Lemoine souligne que pour les athlètes universitaires, il est très important de pouvoir se rassembler pour gérer le stress et la santé mentale. Le dernier match des rouges remonte à l' automne 2020, on était à deux jours de débuter la saison, dit-il.

Eric Lemoine confie qu'avec son équipe, il y a eu certains défis suite aux dernières mesures sanitaires mises en place par le gouvernement manitobain, à savoir l'obligation de la double vaccination pour toute activité sportive.

Ce fut un défi que de préparer les équipes avec peu de temps, sur le plan physique, mais surtout sur le plan mental , dit Eric Lemoine. Toutefois, nous avons été soulagés d'apprendre que la majorité de nos athlètes étaient déjà doublement vaccinés, ajoute-t-il.

Eric Lemoine rappelle qu’un temps de sursis est accordé aux sportifs qui n'ont pas encore eu leurs deux doses, afin de garantir l'équité au sein des équipes.