•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L’artiste visuelle Anna Binta Diallo de retour au Manitoba

L'Actuel, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 18 juin 2021

L’artiste visuelle Anna Binta Diallo de retour au Manitoba

L'artiste visuelle manitobaine Anna Binta Diallo rentre au bercail après 15 ans

L’artiste visuelle Anna Binta Diallo place ses oeuvres d'arts
L’artiste visuelle Anna Binta Diallo de retour au ManitobaPHOTO : Gracieuseté d'Anna Binta Diallo
L'Actuel, ICI Première.
L'actuelPublié le 21 juin 2021

Dès l'automne prochain, l'artiste visuelle Anna Binta Diallo se joindra au corps professoral de la Faculté des beaux-arts de l'Université du Manitoba. Après 15 ans de vie à Montréal, elle se dit contente, motivée et nerveuse, aussi, pour son retour à Winnipeg. « C'est quand même un grand changement », affirme-t-elle.

Certaines des œuvres d'Anna Binta Diallo sont, en ce moment, présentées dans une exposition collective intitulée Habiter le monde : esquisse d’une rencontre au Centre Clark, à Montréal. Ces œuvres constituent le résultat d'un projet d'une série de collages sur laquelle elle travaille depuis 2019 qui s'appelle Errance, ou, en anglais, Wondering. Des personnages que j'ai faits à partir de collage qui prend beaucoup de diversité en taille, dit-elle. Je les installe, des fois, dans la galerie sur le mur, en statues, et de toutes les tailles.

L'artiste a adapté le paysage de ses œuvres précisément pour cette exposition. Ces personnages habitent le monde, alors je les ai mis dans un contexte différent où ils sont encadrés sur des pages séparées, décrit-elle.

L'idée de départ de l'exposition Habiter le monde : esquisse d’une rencontre était, juste avant la pandémie, une invitation d'un commissaire (aussi artiste visuel) qui « voulait rassembler quatre artistes de la diversité noire au Québec pour aller à la Biennale de Dakar ». L'objectif du commissaire était de permettre ainsi aux artistes de se rassembler et de tisser des liens, comme l'indique Anna Binta Diallo. Puis, qu'ils partagent leurs voies différentes et leur diversité, même dans la communauté noire, ajoute-t-elle.

La Manitobaine retourne à l'Université du Manitoba, où elle a obtenu son baccalauréat avant d'aller poursuivre ses études à Montréal. En revenant, 15 ans plus tard, pour aller enseigner là-bas, je vois ça un peu comme un cercle qui continue, avoue-t-elle.

Son apport à l'université s'inscrit dans sa vision d'enseigner les arts visuels. On apprend aussi de ce que les étudiants font, reconnaît-elle en ajoutant qu'il s'agit aussi d'acquérir une richesse et d'établir une connexion avec les étudiants ainsi que la communauté locale, nationale et internationale.