•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'Actuel, ICI Première.
L'Actuel, ICI Première.
Rattrapage du lundi 18 janvier 2021

Réflexion sur les enjeux et les défis de la production cinématographique

Malgré la pandémie, l’industrie cinématographique et télévisuelle du Manitoba a connu une bonne année

Publié le 19 janvier 2021
Une bobine de film et une claquette pour tournage de film.
Le 11e forum bilingue All Access se tient virtuellement du 18 au 20 janvier 2021PHOTO : iStock / iStockphoto

Le forum bilingue All Access, qui réunit chaque année des professionnels de l'industrie audiovisuelle du Canada et quelques invités internationaux, a lieu du 18 au 20 janvier. La 11e édition de cet événement organisé par On Screen Manitoba, association des professionnels de l'industrie audiovisuelle, se tient, cette année, virtuellement en raison de la pandémie.

Des discussions abordent notamment les enjeux liés « à la création, à la production et évidemment, cette fois-ci, aux défis de travailler dans un temps de pandémie », annonce la directrice générale d'On Screen Manitoba, Nicole Matiation.

Comme plusieurs secteurs d'activités, l’industrie de la production audiovisuelle est perturbée par la crise de la COVID-19. Toutefois, la directrice générale d'On Screen Manitoba se réjouit de la bonne année qu'a connue le Manitoba, malgré la pandémie. Il y a plus de 37 productions qui ont été tournées au Manitoba quand même, et en toute sécurité, précise-t-elle.

« Le public veut voir du contenu francophone, fait par des francophones de là où on habite. On veut voir notre société reflétée à l'écran, tout en découvrant l'expérience de la francophonie ailleurs dans le monde. »

—  Nicole Matiation, directrice générale d'On Screen Manitoba

Mme Matiation réitère l'engagement de l'Association des professionnels de l'industrie audiovisuelle auprès des instances publiques pour des investissements dans la création de contenus canadiens beaucoup plus inclusifs.