•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'Actuel, ICI Première.

Une épicerie mobile serait une solution pour enrayer les déserts alimentaires

Publié le 5 février 2020
Un camion arborant un logo et une mention disant "Un marché près de chez vous!"
Le camion réfrigéré du Marché mobile de Gatineau fait une quinzaine d'arrêts dans les déserts alimentaires.PHOTO : Facebook/Marché mobile de Gatineau

Une carte interactive révèle que les habitants de certains quartiers de Winnipeg doivent parcourir plus de 1 km pour se procurer une alimentation saine. En collaboration avec l'Université du Manitoba, divers organismes qui veulent améliorer la sécurité alimentaire dans la ville ont publié, mercredi, une carte témoignant l'existence des déserts alimentaires à Winnipeg.

La ville de Gatineau, au Québec, fait face au même défi. Pour y remédier, un projet a vu le jour ayant pour objectif de « rendre accessible les fruits et légumes, tout ce qui est de saine alimentation, le plus proche possible des gens », témoigne Mickaël Daudelin, directeur général du Marché mobile de Gatineau.

Le Marché mobile de Gatineau est une coopérative de solidarité qui est née de l'initiative « des organismes communautaires, puis la population » à laquelle la Ville est venue apporter son appui, comme l'indique M. Daudelin.

« C'est un camion qui est aménagé comme une épicerie; il y a des étagères et puis ils [les gens] peuvent se servir comme une épicerie normale. »

—  Mickaël Daudelin, dg du Marché mobile de Gatineau

M. Daudelin affirme que les consommateurs qui sont aussi membres propriétaires collectifs du Marché mobile de Gatineau sont heureux d'y faire part. Après trois ans de service, cette coopérative continue de servir une population touchée par l'insécurité alimentaire. M. Daudelin précise que les produits sont aux prix abordables pour permettre au projet d'avancer. Il se réjouit de voir les consommateurs fiers d'apporter une contribution, aussi minime que ce soit, en payant selon leurs moyens.