•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un 3e tome dans la série Gens de chez nous des Éditions Cantinales

Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 30 novembre 2022

Un 3e tome dans la série Gens de chez nous des Éditions Cantinales

Les Éditions Cantinales publient un 3e tome dans la série Gens de chez nous

Un homme est debout parmi des rayons de livres et de magazines. Il tient un livre à côté d'un présentoir où l'on peut voir le livre Gens de chez nous.
Omer Cantin, éditeur des livres Gens de chez nous aux Éditions Cantinales, tient le tout nouveau troisième tome de la série dans la Librairie Le Nord à Hearst.PHOTO : Radio-Canada / Francis Bouchard
Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17Publié le 1 décembre 2022

Paru à la fin novembre, ce nouveau tome propose des récits et des photos inédites des premières familles canadiennes-françaises à s’établir dans la région de Hearst. Le livre est disponible à la librairie Le Nord à Hearst et également en ligne sur le site Abe Books. Omer Cantin, éditeur des livres Gens de chez nous aux Éditions Cantinales, souligne que parmi les pionniers présentés dans ce troisième tome, s’y trouvent des hommes et des femmes qui ont occupé des métiers autres que ceux liés à l’agriculture.

Il a fallu attendre une vingtaine d'années pour cette suite, car il s'agit de nouvelles entrevues effectuées au fil des ans, mais encore inédites. Publiés en 1997 et 1998, les deux premiers tomes étaient une façon de donner une deuxième vie à des témoignages de pionniers dans la grande région de Hearst, parce qu'ils avaient déjà été publiés dans les pages du Journal Le Nord.

D'ailleurs, ce troisième tome reprend la formule tant appréciée, mais avec quelques différences, dont l'ajout de personnages avec un parcours de vie différent de celui de cultivateur.

« Dans le tome 3, on a aussi des gens qui ont fait d'autres métiers que la terre. Un boulanger par exemple, M. Lessard. Un épicier, M. Gratton, qui a commencé en tant que fermier, mais qui est devenu [propriétaire de magasin] général par la suite. On a aussi une artiste-peintre nommée Mme Dupéré. Alors, on a d'autres métiers que celui de cultivateur cette fois-ci, mais ils restent des pionniers. »

— Une citation de  Omer Cantin, Éditions Cantinales, Hearst