•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La cueillette des champignons sauvages, avec Ivan Vincent

Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mardi 27 septembre 2022

La cueillette des champignons sauvages, avec Ivan Vincent

La chasse aux champignons sauvages avec Ivan Vincent

Un homme tient un champignon sauvage dans la forêt.
Ivan Vincent, propriétaire de la ferme de champignons hydroponiques Ugly Barn Farm, tient un champignon sauvage.PHOTO : Radio-Canada / Andréanne Germain
Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17Publié le 28 septembre 2022

Ugly Barn Farm offre des ateliers de cueillette de champignons sauvages en forêt, une activité que ses propriétaires, Ivan Vincent et Brittany Rantala-Sykes, pratiquent eux-mêmes depuis sept ans.

Andréanne Germain a accompagné les propriétaires de la ferme de champignons hydroponiques de Markstay, dans le Nord de l’Ontario, dans la forêt près de Capréol pour en apprendre plus sur la cueillette de champignons sauvages.

Ils cherchaient des champignons matsutakés, une sorte de champignon à saveur de cannelle et de vieux bas qui poussent aux pieds des pins blancs. En chemin, ils ont trouvé toute sorte d'autres spécimens aux saveurs tout aussi surprenantes.

« On dirait la senteur du sirop d'érable. Ces champignons s'appellent des Candy Caps [lactaires à odeur d'érable]. Je connais un chef ici à Sudbury qui les sèche puis les mets sur la crème brûlée [...] quand on les brise, on dirait que du lait sort des coupures du champignon. »

— Une citation de  Ivan Vincent, propriétaire de Ugly Barn Farms

Ivan recommande de pratiquer l'activité dans une forêt qui regroupe plusieurs espèces d’arbres, puisque chaque sorte de champignon a des affinités avec certains arbres ou certaines plantes. Il y aura donc une plus grande variété de champignons dans une forêt mixte, indique-t-il.

Un homme cueille un champignon sauvage dans la forêt.

Ivan Vincent de Ugly Barn Farms cueille un champignon sauvage.

Radio-Canada / Andréanne Germain

Bien sûr, l’activité comporte des risques, car certains champignons sont toxiques. Il faut se fier à une clé de détermination afin de les identifier, et même les champignons comestibles peuvent avoir des effets indésirables chez certaines personnes.

Ivan Vincent recommande de ne manger qu’une sorte de champignon à la fois, puis d’attendre trois jours avant d’en essayer une autre.

La chronique a été présentée en deux parties