•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Marché Tropical  :  un dépanneur pas comme les autres à Sudbury

Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mardi 31 août 2021

Marché Tropical  :  un dépanneur pas comme les autres à Sudbury

Les produits d’alimentation internationaux côtoient le salon de coiffure

Jean Ngoube et sa fille sont à la caisse du Marché Tropical de Sudbury, entouré par des produits tropicaux, des extensions et des perruques.
Jean Ngouabe gère le Marché Tropical de Sudbury. Berline Ngouabe offre également plusieurs services de coiffures, dont les perruques et les extensions.PHOTO : Radio-Canada / Raphaël Robitaille
Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17Publié le 1 septembre 2021

Il n'est pas toujours évident de trouver des produits tropicaux spécifiques quand on vit dans le Nord de l'Ontario.

Pour les citoyens des régions du Nord, il y a souvent des courses qui doivent être faites dans les plus grandes villes du sud. C’était le cas pour Berline et Jean Ngouabe, originaires du Cameroun, qui allaient souvent faire leurs courses dans les capitales nationales et provinciales pour trouver la base de leur alimentation.

« Au fil du temps, on a réalisé qu’on devait élire comme demeure Sudbury. Voilà une des motivations qui nous a portés à cette idée de mettre sur pied ce Marché tropical à Sudbury. C’était pour favoriser la rétention de certaines familles immigrantes dans la ville de Sudbury, et pour créer une communauté assez diversifiée. »

—  Jean Ngouabe, propriétaire du Marché Tropical de Sudbury

Jean Ngouabe gère le Marché Tropical de Sudbury maintenant sur la rue Notre-Dame, lui qui se trouvait autrefois sur la rue Kingsway.

Son épouse Berline Ngouabe s’occupe d’un salon de coiffure adjacent au marché. Celui-ci offre des services spécialisés pour une clientèle immigrante qui ne retrouve plus les produits pour cheveux ou les styles de coiffures de leurs pays.

Il est dorénavant possible de se procurer perruques et extensions, de se faire coiffer, tout en faisant son épicerie.