•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mardi 22 juin 2021

Témoignage d'un survivant de la rafle des années 60

Un survivant de la rafle des années 60 partage le récit de sa jeunesse

Publié le 23 juin 2021
Portrait de la mère et ses cinq premiers enfants.
Christine, la mère de M. Pagé, ainsi que ses frères et soeurs avant sa naissance.PHOTO : Randy Pagé

Randy Pagé était l'un des milliers d'enfants qui ont été retirés de leur famille lors de la rafle des années 60. Il raconte son histoire en entrevue à Jonction 11-17.

Il n’a jamais revu son père et n’a pu voir que rarement les autres membres de sa famille qui sont vite devenus des étrangers.

M. Pagé n'avait pas encore 4 ans au moment de son enlèvement. Il a connu plusieurs familles d’accueil où il ne se sentait jamais à sa place. Il a longtemps rêvé du jour de ses 18 ans pour devenir autonome et ne plus jamais devoir subir les atrocités auxquelles il a fait face.

« Ce qu’ils m’ont fait dans les familles d’accueil, ce n’était pas toujours drôle. Il s'est passé des choses que j’imagine qu’il se passait dans les écoles résidentielles. »

—  Randy Pagé, survivant de la rafle des années 60
Portrait des trois hommes.

Randy Pagé (à droite), son oncle (à gauche) et son frère (au haut) lors d'un rassemblement qui a suivi les funérailles de la mère de M. Pagé en 2016.

Randy Pagé

M. Pagé n’a jamais révélé ses secrets les plus douloureux. Aujourd’hui, c’est un début. Je m’ouvre un peu et partage mon histoire avec vous, dit-il.