•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mardi 8 juin 2021

Les impacts à long terme de la rafle des années 60

L’histoire autochtone au cœur de la démarche d’une enseignante

Publié le 9 juin 2021
La main d'une femme qui tend vers le ciel des plumes d'aigle.
L'enseignante Christine Pagé complète une maîtrise en histoire pour approfondir ses connaissances et pour en connaître davantage sur l'histoire des autochtones.PHOTO : Reuters / Chris Wattie

Grande passionnée d'histoire, l'enseignante Christine Pagé terminera en juillet sa maîtrise au sujet de la représentation des Franco-Ontariens et des Autochtones dans les manuels d'histoire. Dans le cadre du Mois de l'histoire des Autochtones, on découvre la raison derrière cette quête d'apprendre au sujet de leur histoire.

Le père de Mme Pagé était l’une des victimes de la rafle des années 60. Comme plusieurs autres familles aux racines autochtones, ce sont maintenant plusieurs générations qui ont été privées de connaître l’identité de leurs ancêtres.

« On a beaucoup d’apprentissage à faire, car c’est une identité qui a été enlevée de mon père et de moi-même. »

—  Christine Pagé, enseignante à l’École secondaire catholique l’Horizon
Christine Pagé vêtue de son costume de suffragette avec l'affiche «les années folles».

L'enseignante Christine Pagé déguisée en suffragette dans le cadre d'un de ses cours d'histoire en 2019.

Christine Pagé

Mme Pagé témoigne aujourd’hui des liens importants qui sont tissés entre ses enfants et leurs grands-parents. Moi je n’ai pas eu la chance d’avoir ça [du côté paternel] à cause des décisions du gouvernement. […] Maintenant rendu adulte et parent, et comprendre le comment et le pourquoi, c’est un peu bouleversant, mais ça m’a poussé à connaître davantage l'histoire, raconte-t-elle.

« On remarque le rôle important que joue l'histoire dans la vie de tous les jours. C'est une matière importante. »

—  Christine Pagé, enseignante à l'École secondaire catholique l'Horizon

Ce segment a été présenté en deux parties