•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 13 mai 2021

Entretien avec Michèle Minor-Corriveau, orthophoniste

L'Université Laurentienne: la situation de ceux qui restent

Publié le 13 mai 2021
Portrait de Mme Minor-Corriveau qui tient un cadre de plusieurs mots, dont orthophonie en grosses lettres.
Michèle Minor-Corriveau, professeure agrégée, École d'orthophonie de l'Université LaurentiennePHOTO : Michèle Minor-Corriveau

Même si le département d'orthophonie a été épargné par les compressions à l'Université Laurentienne, la professeure Michèle Minor-Corriveau a eu le cœur gros cette semaine alors que plusieurs de ses collègues remettent les clés de leurs bureaux. Elle fait part de ses réflexions au micro d'Éric Robitaille.

Michèle Minor-Corriveau s’inquiète aussi de voir des centaines de jeunes s’exiler loin du Nord de l’Ontario pour poursuivre leurs études.

Elle justifie sa participation au projet de l’Université libre du Nouvel-Ontario en expliquant son espoir que ce projet donne le goût des études universitaires aux adolescents de la région.

Alors qu’elle était l’invitée d’Éric Robitaille à Jonction 11-17, la professeure d’orthophonie a longuement parlé de sa passion pour cette discipline. Elle a également expliqué la nature de son projet, Créations Mouton Blanc.

L'entrevue s'est déroulée en deux parties