•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 3 mars 2021

Lise Groleau remporte le prix du Mérite franco-ontarien de l’AEFO

L'engagement d'une enseignante de Sault-Sainte-Marie envers la profession et le fait français

Publié le 5 mars 2021
Elle pose dehors en été sous le soleil
Lise Groleau a commencé sa carrière d'enseignante à Hornepayne avant de déménager à Sault-Sainte-Marie. PHOTO : Courtoisie

L'Association des enseignantes et enseignants franco-ontariens (AEFO) a souligné en février l'implication syndicale de Lisa Groleau qui œuvre à l'École élémentaire catholique Notre-Dame-du-Sault. Elle enseigne depuis un peu moins de 30 ans.

Originaire de Hearst, elle raconte avoir eu un choc culturel quant au fait français en déménageant à Sault-Sainte-Marie.

À ses yeux, le travail du Centre francophone de Sault-Sainte-Marie est d’autant plus essentiel que la communauté se remet encore de la crise linguistique de 1990. C’est pourquoi Lise Groleau a décidé de remettre le don de 500 dollars qui accompagne son prix à l’organisme. Elle se réjouit de voir d'anciens élèves venir déposer leurs enfants dans sa classe de maternelle-jardin.

Lise Groleau est autant engagée envers le rayonnement de la langue française et que l’avenir de l’enseignement. Bien qu’elle comprenne l’importance des mesures sanitaires, elle note la rigidité des règles épuisent le personnel que les enfants en classe.