•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les préférences de  :  Marie Ntaganda, première partie

Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 10 février 2021

Les préférences de  :  Marie Ntaganda, première partie

Les coups de cœur de Marie Ntaganda

Portrait de Marie Ntaganda.
Marie NtagandaPHOTO : Marie Ntaganda
Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17Publié le 11 février 2021

Cette semaine au micro d'Éric Robitaille, la Sudburoise Marie Ntaganda fait part de ses préférences culturelles.

Un livre

Mme Ntaganda recommande le roman Pour l’amour de Dimitri, par Didier Leclair (Didier Kabangema de son vrai nom). L’auteur raconte une histoire qui se passe en Ontario et qui illustre des problèmes relationnels auxquels plusieurs lecteurs pourraient s’identifier.

La couverture du livre.

Le roman Pour l'amour de Dimitri de Didier Leclair

Marie Ntaganda

Un récit autobiographique

L’invitée suggère aussi le récit autobiographique de Pie Tshibanda, humoriste, auteur et psychologue qui raconte l'histoire de son exil du Congo vers la Belgique. Il raconte pourquoi il a dû fuir le Congo, mais avec humour et sensibilité.

Une école, une brique à la fois

Au-delà de ses préférences culturelles, Mme Ntaganda canalise son énergie sur le projet Le chemin de la lumière. En cette année pleine de défis, l’organisme a dû réinventer ses méthodes de collecte de fonds. La campagne actuelle encourage les gens à acheter des briques pour construire de nouvelles salles de classe à l’école Saint Abel, dans le village de Kavumu au Rwanda.

Une école sur une colline au Rwanda.

Une des écoles construite grâce aux dons de l'organisme de Sudbury.

Facebook: Le chemin de la lumière/Inzira y'urumuri

Ce segment a été présenté en trois parties :

Partie 1
Partie 2
Partie 3