•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un entretien avec l'artiste de Mattawa Akeem Oh partie 1

Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du mardi 10 novembre 2020

Un entretien avec l'artiste de Mattawa Akeem Oh partie 1

Les mélodies étourdissantes d' Akeem Oh

Photo portrait de Akeem Ouellet
Akeem Oh tente de donner espoir avec sa musique à ceux et celles qui traversent des moments difficiles. PHOTO : Courtoisie de Akeem Oh
Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17Publié le 11 novembre 2020

Akeem Oh, Akeem Ouellet de son vrai nom, est étourdi et euphorique. Une sensation qu'il partage avec sa musique pop et planante. L'auteur-compositeur-interprète offre deux pièces en anglais, aux textes remplis d'espoir.

Originaire de Mattawa, l’artiste de 27 ans habite maintenant à Ottawa où il s’est aménagé un petit studio maison. Bilingue, il raconte que pour lui, c’est important de s’exprimer sur le plan musical dans les deux langues. C’est pourquoi ces deux derniers enregistrements School Girl et Winter Crush sont dans la langue de Shakespeare. Il qualifie sa phase artistique de Dizzy Era (période étourdie) et travaille sur un premier EP à paraître au printemps prochain.

Akeem Oh a longtemps participé activement à la francophonie ontarienne, notamment auprès de la Fédération De La Jeunesse Franco-Ontarienne (FESFO). Il a aussi remporté, en 2011, le concours d’Ontario Pop (aujourd’hui Rond Point) organisé par l’Association des Professionnels de la Chanson et de la Musique (APCM).

Akeem Oh est fier d’avoir grandi dans la première ville à avoir élu un maire noir au Canada.* Ce fait historique lui a fait réaliser qu’il avait aussi sa place dans la petite communauté du Nord de l’Ontario. Il raconte toutefois que ça n’a pas été facile de grandir comme Noir à Mattawa. Il se réjouit de voir que les mouvements de solidarité antiraciste suscitent aussi un vif intérêt dans le Nord ontarien.

Adopté par des parents francophones, Akeem Oh est né à Philadelphie. Il a suivi avec attention ce qui s’est déroulé dans l’état de la Pennsylvanie lors de l’élection présidentielle. Bien qu’il aurait aimé participer au processus démocratique américain, il n'a jamais profité de sa citoyenneté américaine pour voter. Le processus de vote pour un individu qui détient la double citoyenneté est plus complexe qu’il ne le pensait.

*Originaire d’Haïti, Firmin Monestime a été maire de Mattawa de 1964 à 1977.