•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 24 juillet 2020

Les Jeux Olympiques Tokyo 2020 devaient s'ouvrir aujourd'hui

Les JO de Tokyo : partie remise pour l'athlète Micha Powell

Publié le 24 juillet 2020
Une femme sourit et pointe par-dessus son épaule un tableau indiquant le nombre de jours restants jusqu'aux Jeux olympiques de Tokyo : 478.
Malgré le report des Jeux, Micha Powell garde le moral et se prépare à représenter le Canada sur la scène internationale en 2021.PHOTO : courtoisie / Micha Powell

Le 24 mars, le Japon et le Comité international olympique annonçaient le report des Jeux de Tokyo à 2021, à cause de la pandémie. Dès qu'elle a su que les Jeux olympiques d'été n'auraient pas lieu en 2020, la sprinteuse Micha Powell a commencé à penser à ses alternatives.

Pour Micha Powell, native de Montréal et résidente de Toronto, le report des Jeux était la bonne décision à prendre pour préserver la santé des athlètes. Une fois passée outre la déception de devoir attendre avant de représenter le Canada sur la scène internationale, l’athlète a adapté son entraînement aux restrictions imposées par la distanciation sociale et la fermeture des centres d’entraînement.

« Le fait d’être seule, c’était difficile. »

—  Micha Powell, sprinteur

Le manque d’accès à une piste, à son entraîneur et à ses coéquipiers a été difficile à gérer pour la jeune athlète, qui ne s’est pas pour autant laissé abattre.

Mme Powell a recommencé à s’entraîner sur une piste d’athlétisme il y a un mois, et a eu son premier entraînement avec son entraîneur jeudi. Celui-ci l’a rassurée : malgré les mois de distance, elle n’a rien perdu de sa technique.

« L’été prochain, Tokyo, je vais être là! »

—  Micha Powell, sprinteur

Le 24 juillet aurait marqué le début officiel des Jeux olympiques. Même si l’événement sportif est reporté à l’année prochaine, Micha Powell demeure positive : elle sera prête au moment où elle pourra représenter son pays sur la scène internationale.