•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

École à distance  :  Retour historique sur l’éducation par train

Jonction 11-17, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 14 mai 2020

École à distance  :  Retour historique sur l’éducation par train

Sur les rails des wagons-écoles du nord de l’Ontario

Des élèves et un enseignant sur le pont du wagon avec des raquettes dans les mains.
Un wagon école du Canadien National en hiver. PHOTO : Musée ferroviaire de Capreol
Jonction 11-17, ICI Première.
Jonction 11-17Publié le 14 mai 2020

Avec le confinement lié à la pandémie de la COVID-19, l'éducation emprunte la voie du numérique avec l'école en ligne. Ce n'est pas la première fois que les élèves du nord de l'Ontario connaissent une forme d'enseignement à distance. C'était grâce à une tout autre technologie que le savoir entrait dans les foyers de petites communautés isolées entre 1926 et 1967.

Pendant une quarantaine d’années, des wagons-écoles ont arpenté les chemins de fer du nord de l’Ontario pour offrir une éducation de langue anglaise, d’abord, aux enfants des travailleurs des compagnies ferroviaires surtout composés d’immigrants.

Jacqueline Dumais-Melançon explique que toute la communauté profitait de la visite de l’enseignant. Le jour, ce dernier donnait des cours aux enfants, puis le soir, il rendait visite aux parents, raconte celle qui est membre du conseil d’administration du musée ferroviaire de Capreol.

L'enseignante à la retraite raconte aussi que les voitures étaient transportées par des trains de marchandises et qu’elles restaient quelques jours dans une communauté avant de repartir. Les élèves ne passaient que 56 jours par année sur les bancs du wagon-école, selon Jacqueline Dumais-Melançon. Elle ajoute que l’enseignant donnait des devoirs aux élèves pour plusieurs semaines jusqu’à son retour dans la communauté.

Une carte indiquant les communautés d'arrêt ainsi que la compagnie offrant le trajet

Une carte des différents trajets des wagons-écoles qui ont circulé sur les chemins de fer du nord de l'Ontario.

Musée ferroviaire de Capreol

De Capreol à Foleyet, de Cartier à Chapleau, de North Bay à Cobalt, ce sont là quelques trajets des wagons-écoles que cite en exemple Jacqueline Dumais-Melançon. C’est dans les années 1940 que le programme atteint son apogée avec 7 voitures en circulation sur les réseaux du Canadien National, du Canadien Pacifique et du Temiskaming and Northern Ontario.

En mai 1939, le roi George VI et son épouse ont visité plusieurs villes du nord de l’Ontario de North Bay à Sault-Sainte-Marie. Le couple royal a fait un arrêt à Capreol pour visiter le wagon-école.

Une photo en noir et blanc de résidents décorant un wagon.

Des résidents de Capreol décorent le wagon-école pour la visite du roi George VI et de la reine mère Elisabeth en mai 1939.

Musée ferroviaire de Capreol