•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des nouvelles du KRTB avec Jérome Lévesque-Boucher

Info réveil, ICI Première, Éric Gagnon
Audio fil du jeudi 1 mars 2018

Des nouvelles du KRTB avec Jérome Lévesque-Boucher

Des citoyens qui se mobilisent pour les Trois-Pistoles

Des citoyens échangent autour d'une table.
Une dizaine de personnes se sont réunies pour la deuxième assemblée des Trois-Pistoles.PHOTO : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher
Info réveil, ICI Première, Éric Gagnon
Info-réveilPublié le 1 mars 2018

Pour plusieurs citoyens, les conseils municipaux sont trop protocolaires et trop rigides. C'est pourquoi des résidents des Basques ont mis sur pied les Assemblées des Trois-Pistoles. Dans une ambiance décontractée où la parole est libérée, les participants font part de leurs idées afin d'améliorer leur milieu de vie.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

C'est au cours de la soirée du 28 février que s'est déroulée la deuxième assemblée du genre. Cette fois, le sujet choisi par les participants était l'offre récréotouristique des Basques. Ceux-ci ont proposé leurs idées afin d'améliorer ou assurer la pérennité de l'offre dans un Bas-Saint-Laurent qui s'arrache les touristes.

Parmi les propositions citoyennes, on note la création d'un comité de bénévoles pour l'entretien du sentier national, la valorisation du secteur du quai et du littoral et l'amélioration des partenariats entre les municipalités afin qu'elles parlent d'une seule et même voix.

Selon Sébastien Rioux, l'un des organisateurs des soirées, un rapport complet sur la soirée d'hier sera préparé dans les prochaines semaines et présenté à la population par voie de communiqué et sur la page Facebook des Assemblées des Trois-Pistoles.

Plus de liberté

Toujours selon Sébastien Rioux, les assemblées citoyennes du genre permettent aux citoyens de parler plus librement que lors des conseils municipaux.

« Je crois que les gens ne se sentent pas interpellés par un appareil administratif du genre. Sauf que ça ne signifie pas qu'ils n'ont rien à dire pour améliorer leur milieu de vie. C'est à ça que servent nos assemblées. »

— Une citation de  Sébastien Rioux, membre organisateur des Assemblées des Trois-Pistoles

Il affirme du même souffle que les constats des citoyens dans ces assemblées trouvent une oreille attentive auprès des élus. « Oui, ils sont très ouverts à nos propositions. On est même surpris! Pour nous, ça démontre qu'on peut faire bouger les choses dans le bon sens. »

Pour cette deuxième assemblée des Trois-Pistoles, le sujet choisi par les participants était l'offre récréo-touristique des Basques.

Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Des résultats

Lors de la première assemblée qui a eu lieu en septembre 2017, les citoyens avaient fait de nombreuses propositions pour améliorer l'offre alimentaire sur le territoire des Basques. « Un rapport sera déposé bientôt à la table des maires de la MRC. On ne travaille pas dans le vide et on ne parle pas pour parler », ironise Sébastien Rioux en rigolant.

Il ajoute que pour les élus, de telles assemblées sont des occasions en or de prendre le pouls de la population. « Ils n'ont pas à payer d'études ou à créer des sous-comités pour savoir ce que les gens pensent de certaines mesures. On se rassemble, on en discute et on leur dit directement. »

La prochaine assemblée de Trois-Pistoles est prévue au début de l'été.