•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Info réveil, ICI Première.
Info réveil, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 6 mai 2020

Des nouvelles du KRTB avec Jérôme Lévesque-Boucher

La Sépaq forcée d'annuler des milliers de réservations

Publié le 6 mai 2020
Parc national du Bic
Le parc national du Bic.PHOTO : Radio-Canada / Miriane Demers-Lemay

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) est forcée d'annuler des milliers de réservations pour le mois de mai, puisqu'elle n'a toujours pas reçu le feu vert du gouvernement québécois pour procéder à la réouverture des parcs nationaux.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Les amants de la nature devront se montrer patients avant de pouvoir profiter à nouveau des installations de la Société des établissements de plein air du Québec. Vous savez comme nous qu'on ne faisait pas partie du plan de déconfinement initial du gouvernement. On constate que le temps nous manquerait pour être en mesure d'honorer les réservations, explique Simon Boivin, responsable des médias pour la Société des établissements de plein air du Québec.

Il précise que son organisation a dû annuler 2800 réservations de séjours prévus pour le mois de mai.

« On parle des réservations dans les parcs nationaux qui vont du 15 mai jusqu'au 28 mai. Mardi, vers 18 h, une infolettre a été envoyée aux clients concernés. »

—  Simon Boivin, responsable des relations avec les médias, Sépaq

Selon l'infolettre acheminée aux personnes concernées, il est possible de reporter le séjour ou d'obtenir un remboursement complet.

Le parc national du Lac-Témiscouata a été inauguré en juin 2013.

Le parc national du Lac-Témiscouata a été inauguré en juin 2013.

Radio-Canada

Un certain temps

Une fois que le gouvernement québécois permettra la réouverture des parcs nationaux, quelques jours seront nécessaires avant d'accueillir les amants de la nature en bonne et due forme, selon Simon Boivin.

Il faut comprendre que les réouvertures se feront de manière progressive, explique le responsable des relations avec les médias. Ce ne sont pas tous les produits et services qui seront de nouveau accessibles au même moment. Si on pense à la randonnée pédestre, il est permis de croire que ce soit accessible avant les hébergements, ajoute-t-il.

« Il faudra aussi s'assurer, au moment venu, qu'il y aura des mesures sanitaires qui soient en place. Par exemple, pour gérer les zones d'attente, s'assurer de la bonne signalisation. »

—  Simon Boivin, responsable des relations avec les médias, Sépaq

M. Boivin invite par ailleurs les utilisateurs des parcs nationaux à faire preuve de discipline, une fois que ceux-ci seront de nouveau accessibles. Il va falloir que chacun y mette du sien et qu'il y ait une responsabilisation des gens. On s'attend à ce que les gens soient bien conscients du rôle qu'ils ont à jouer en respectant les consignes de la santé publique, conclut M. Boivin.

Lundi dernier, Nature Québec réclamait la réouverture des parcs nationaux, prétextant notamment que l’accès à la nature est une nécessité en cette période de crise sanitaire.