•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des nouvelles du KRTB avec Jérôme Lévesque-Boucher

Info réveil, ICI Première, Éric Gagnon
Audio fil du mercredi 19 juin 2019

Des nouvelles du KRTB avec Jérôme Lévesque-Boucher

En quoi consiste l'économie circulaire?

Les trois piliers du développement durable : Économie, social et environnement.
Selon Mélanie McDonald, d'importantes économies d'échelle peuvent être tirées d'un virage vers l'économie circulaire.PHOTO : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy
Info réveil, ICI Première, Éric Gagnon
Info-réveilPublié le 19 juin 2019

Si le concept d'économie circulaire demeurait méconnu jusqu'à tout récemment, les entrepreneurs et décideurs du Kamouraska sont de plus en plus nombreux à s'y intéresser. La salle du Cégep de La Pocatière où se tenait le 2e rendez-vous de l'économie circulaire, mardi, était pleine.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

La conférence de Mélanie McDonald, coordonnatrice de l'Institut de développement durable et de l'économie circulaire (EDDEC), a particulièrement retenu l'attention. Lors de son allocution, elle a mis en lumière certains faits qui, selon elle, expliquent la nécessité de se détourner de l'économie linéaire que nous connaissons, soit « produire-consommer-jeter ».

« Actuellement, on consomme annuellement une planète et demi de ressources. D'ici 2050, si on continue à ce rythme, la consommation sur Terre va doubler. Pendant ce temps, 40 % de la nourriture qu'on produit au Canada est jetée et seulement 9 % des matières sont remises en valeur. Ce n'est pas un rythme, axé sur le volume de production, que nous pouvons soutenir encore longtemps. »

—  Mélanie McDonald, coordonnatrice de l'Institut de développement durable et de l'économie circulaire (EDDEC)

C'est pourquoi elle est d'avis que l'économie circulaire, basée sur la réutilisation et la remise en valeur des biens et services, devient une clé de voûte.

Économie circulaire

L'économie circulaire est un système de production, d’échange et de consommation qui vise à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale.

Elle vise à diminuer ou même enrayer la notion de déchet.

Source: Recyc-Québec

Cela dit, Mme McDonald ne cache pas qu'une telle approche requiert une toute nouvelle façon de penser l'économie. Il faut revoir les modèles d'affaires. Pensez à tout ce qu'on achète juste pour nous et qui pourrait servir à d'autres. Si, par exemple, les entreprises produisaient des biens en vendant du temps d'utilisation plutôt qu'en vendant le bien lui-même, les gens verraient beaucoup de bénéfices, surtout dans leur portefeuille, souligne Mélanie McDonald.

« Je vous donne l'exemple banal d'une perceuse. Selon nos données, la moyenne de durée d'utilisation des perceuses en circulation, depuis leur achat, est de 12 minutes. La plupart des gens n'ont même pas rechargé les batteries une fois! En vendant du temps d'utilisation, par exemple, l'entreprise aurait tout intérêt à ce que le bien soit le plus durable et le plus réutilisable possible, question de maximiser ses profits. »

—  Mélanie McDonald, coordonnatrice de l'Institut de développement durable et de l'économie circulaire (EDDEC)

La SADC du Kamouraska a par ailleurs mis sur pied un projet d'économie circulaire afin d'épauler les entreprises et les organismes dans leur virage vers l'économie circulaire.