•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Info réveil, ICI Première.
Info réveil, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 4 février 2021

Entrevue avec Jean-François Ross

Semaine des enseignants : un « prof » inspirant

Publié le 4 février 2021
Jean-François sourit à la caméra. Il est assis derrière un pupitre dans une classe.
Jean-François Ross est enseignant en deuxième et troisième année à l'école primaire de l'Aquarelle. PHOTO : Radio-Canada / Simon Turcotte

Dans le cadre de la Semaine des enseignants, l'équipe d'Info-réveil trace le portrait d'un enseignant inspirant. Jean-François Ross enseigne en 2e et 3e année à l'école de l'Aquarelle, pour le Centre de services scolaire des Phares, à Rimouski.

Chaque année, au début du mois de février, la Semaine des enseignantes et des enseignants veut faire valoir le travail des éducateurs et pédagogues. Comme le rappelle ce proverbe africain, « il faut tout un village pour élever un enfant », nos enfants s'épanouissent grâce à une multitude d'acteurs et d'institutions, dont les enseignants de nos écoles.

Cette 27e présentation de la Semaine des enseignants se déroule cette fois sous le thème : Merci de former le Québec de demain!

Or, la fête se déroule cette année sur un fond de tensions. Ce corps professionnel négocie actuellement avec le gouvernement du Québec le renouvellement de leur convention collective.

Jean-François Ross, qui enseigne aux élèves de 2e et 3e année à l'école l'Aquarelle à Rimouski, raconte ce à quoi ressemble une semaine habituelle de travail. D'abord, il est rare qu'on s'en tienne aux 32 heures de travail pour lesquelles on est payé. Ensuite, les tâches à accomplir se poursuivent en dehors des heures de classe.

« Je parle pour la majorité des enseignants. On travaille la fin de semaine, on travaille le soir aussi. On arrive à la maison, c'est pas vrai qu'on dépunch (sic); on pense encore à nos élèves, à la réalité qu'ils vivent. Parce que le vase était déjà plein avant la COVID-19, il l'est encore plus évidemment aujourd'hui! »

—  Jean-François Ross, enseignant

Les tâches à accomplir, comme le mentionne Jean-François Ross, sont de plus en plus variées, et « on nous en rajoute toujours [...], qu'on essaie [d'ajouter] », encore et toujours. Notamment dans ce contexte de pandémie.

Quoiqu'il en soit, et malgré tout, il travaille avec passion. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il réalise des vidéos avec ses élèves! Pour réviser des notions qui peuvent être arides, notamment les tables de multiplication. C'est un exemple parmi tant d'autres. Avec le même objectif commun.

« Ce que ça va développer chez eux, c'est un sentiment d'appartenance, la fierté de faire partie de la classe. Le désir également de venir à l'école, parce que : ''qu'est-ce qu'on va faire de fou aujourd'hui dans la classe de Jean-François!'' »

—  Jean-François Ross, enseignant

Cette 27e Semaine des enseignantes et des enseignants a lieu jusqu'à dimanche sous le thème : Merci de former le Québec de demain!

Elle salue l'engagement des professionnels de l'éducation.