•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Après la pluie, de Chiara Mezzalama : imaginer d'autres possibles

Émilie Perreault sourit.
Rattrapage du 30 nov. 2022 : Michel Rabagliati et Chiara Mezzalama

Après la pluie, de Chiara Mezzalama : imaginer d'autres possibles

Entrevue avec Chiara Mezzalama pour le roman Après la pluie

Elle sourit au photographe.
L'autrice Chiarra Mezzalama PHOTO : gracieuseté de l'invitée
Émilie Perreault sourit.
Il restera toujours la culturePublié le 30 novembre 2022

« Rome est une ville que j'aime. Elle est d'une beauté époustouflante, mais elle est à la fois détestable, chaotique, compliquée, inattentive, comme une vraie relation d'amour conflictuelle. » En visite au Canada pour participer au Salon du livre de Montréal, Chiara Mezzalama est de passage à l'émission pour présenter son troisième roman, Après la pluie, un best-seller chez elle, en Italie. Sélectionné pour le prestigieux prix Strega, l'équivalent italien du Goncourt, ce livre aborde l'écoanxiété de l'écrivaine et place une partie de l'intrigue dans sa ville natale, Rome.

« Il faut imaginer d’autres possibles à travers la littérature et l’art en général. Surtout en ce moment historique, c’est très important […] de donner de l’espoir aux nouvelles générations. »

— Une citation de  Chiara Mezzalama

Fille d'un ambassadeur, Chiara Mezzalama a vécu son adolescence entre le Maroc et l'Iran. Constamment dépaysée, l'autrice explique au micro que c'est la littérature qui lui a permis de ne pas s'oublier : « Suivant mon père d'un pays à l'autre dans une langue que je ne connaissais pas, la littérature m'a servi à rester ancrée quelque part dans mes racines à la fois italiennes et françaises. »