•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un album de Noël intime pour Chilly Gonzales

Chilly Gonzales regarde à sa droite en souriant.
Jason Beck, alias Chilly GonzalesPHOTO : GENTLE THREAT LTD / Alexandre Isard
Il est toujours 5 h quelque part, ICI Première.
Il est toujours 5 h quelque partPublié le 7 novembre 2020

Le pianiste montréalais Chilly Gonzales sortira un album de Noël intitulé A Very Chilly Christmas le 13 novembre prochain. « Des cantiques de Noël joués en version mineure qui vont bien coller au Noël étrange que nous allons vivre », avance le musicien. Ce choix de tonalité ne signifie pas que les pièces seront uniquement empreintes de nostalgie ou de tristesse. « La vie n'est pas que triste ou heureuse. La musique devrait être beaucoup plus complexe que "majeur" ou "mineur". »

Chilly Gonzales cite en exemple le rappeur Drake. Il utilise rarement des accords majeurs ou mineurs. Il utilise des accords ambigus. L’ambiguïté, c’est aussi très important dans la musique.

La musique en général est une sorte de dualité entre tension et résolution, explique le pianiste. Autrement dit, un mélange de surprises et de satisfactions. C'est la même chose pour une carrière : il y a des moments où il faut courir des risques et d’autres où il faut livrer ce qu’on attend de nous, poursuit-il.

Pour trouver ce dosage, il faut avant tout faire confiance à son instinct, fait valoir Chilly Gonzales.