•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mardi 19 juin 2018

Entrevue avec Guillaume Landry : Séparation de familles de migrants aux États-Unis

Le drame des familles migrantes séparées aux États-Unis

Publié le 19 juin 2018
Un agent américain des services frontaliers discute avec des immigrants mexicains (adultes et enfants) qui ont traversé la frontière américaine illégalement, au Texas. Cette photo a été prise le 2 avril 2018.
Un agent américain des services frontaliers discute avec des immigrants mexicains qui ont traversé la frontière américaine illégalement, au Texas. Cette photo a été prise le 2 avril 2018.PHOTO : Reuters / Loren Elliott

L'administration Trump interprète de manière rigide une loi déjà existante, selon laquelle il est possible de détenir des adultes qui traversent la frontière des États-Unis sans papiers, explique Guillaume Landry, directeur général du Bureau international des droits des enfants.

« Cette politique de tolérance zéro fait en sorte que l’incarcération des personnes qui traversent illégalement la frontière est systématique. Cependant, la loi américaine interdit de détenir des enfants, donc on sépare les familles pour détenir les adultes », précise Guillaume Landry.

Depuis 6 semaines, près de 2000 enfants ont été séparés de leurs parents arrêtés à la frontière américaine.

Guillaume Landry raconte que ces enfants, qui viennent en majorité du « triangle d’or » – Salvador, Honduras et Guatemala – ont traversé des milliers de kilomètres en se faisant exploiter et extorquer pour pouvoir entrer aux États-Unis.

Il souligne que les États-Unis sont le seul pays dans le monde à ne pas avoir ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations unies, même s’ils l’ont signée sous l’administration Clinton. Cette convention stipule qu'on ne peut pas séparer un enfant de ses parents de manière systématique.

Bras de fer politique

L'administration Trump utilise le financement du mur à la frontière mexicaine comme monnaie d’échange pour résoudre la crise de la séparation des familles, explique Guillaume Landry.

« Tout cela relève d’un bras de fer entre les démocrates et les républicains pour faire passer l’approbation budgétaire de la construction du mur. »

—  Guillaume Landry