•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Ouverture d'un Salon de la mort à Montréal : Entrevue avec Phoudsady Vanny

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du lundi 18 juin 2018

Ouverture d'un Salon de la mort à Montréal : Entrevue avec Phoudsady Vanny

Un Salon de la mort à Montréal, pour bien planifier sa fin de vie

Un ange de pierre est assis sur une pierre tombale dans un cimetière.
Un ange de pierre est assis sur une pierre tombale dans un cimetière. PHOTO : iStock / Neydtstock
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 18 juin 2018

« J'ai senti un besoin autour de moi de parler de ce sujet », explique Phoudsady Vanny, présidente du Salon de la mort, qui se déroulera pour la première fois à Montréal les 3 et 4 novembre prochain.

« Je veux que les gens retrouvent de la sérénité par rapport à la mort », rapporte Phoudsady Vanny. Elle souligne que la perte de repères par rapport aux rituels funéraires et les enjeux écologiques sont parmi les deux préoccupations principales quand on touche à la mort.

« Plus on repousse le sujet de la mort et on le nie, plus on engendre une culture de la mort. Tandis que quand on accueille la mort, on est plus dans une culture de vie. »

— Une citation de  Phoudsady Vanny

Le salon accueillera des entreprises funéraires, des exposants qui présentent les services de fin de vie et de succession, ainsi que plusieurs conférenciers.