•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Louis-Pascal Cyr, des affaires publiques à la Ville de Longueuil

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du lundi 4 juin 2018

Entrevue avec Louis-Pascal Cyr, des affaires publiques à la Ville de Longueuil

De l’azote ammoniacal dans les égouts de Longueuil

Eau toxique déversée.
Une dizaine d’entreprises de Longueuil ont une entente avec la Ville pour déverser des contaminants dans les égouts. PHOTO : getty images/istockphoto / Wavetop
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 4 juin 2018

Une entreprise de la Rive-Sud déverse de l'azote ammoniacal dans les égouts de Longueuil, à des taux dépassant 28 fois la norme. Louis-Pascal Cyr, chef de service des affaires publiques à la Ville de Longueuil, affirme que tout est minutieusement analysé.

Le chef de service des affaires publiques à la Ville de Longueuil explique qu'une fois l'eau traitée, la Ville reste en deçà des normes en ce qui a trait à la présence du contaminant.

L’azote ammoniacal fait partie de la courte liste de cinq contaminants pour lesquels le règlement de la Communauté métropolitaine de Montréal prévoit des arrangements entre les municipalités et les entreprises. Si une entreprise ne peut gérer ses contaminants, elle peut s'entendre avec la municipalité et dédommager celle-ci pour qu'elle les traite.

Ainsi, l’entreprise H2O Traitements Industriels inc. a versé environ 5000 $ à la Ville de Longueuil en 2017 pour utiliser son usine de filtration.

« Le règlement est ainsi fait pour que le fardeau du traitement financier ne [pèse pas sur les] contribuables. »

—  Louis-Pascal Cyr, Ville de Longueuil

Le chemin des contaminants

M. Cyr affirme aussi que les contaminants déversés dans les égouts par H2O Traitements Industriels inc. ne se retrouvent pas directement dans le fleuve et qu'ils sont traités par l'usine de filtration de Longueuil. Même si les taux d'azote ammoniacal dépassent de 28 fois la norme, il soutient qu'après le traitement, l'eau déversée dans le fleuve est conforme à la réglementation en place.

« Après le traitement, ce qui est déversé dans le fleuve respecte toutes les normes. »

—  Louis-Pascal Cyr, Ville de Longueuil

Pourquoi la Ville décontamine-t-elle l'eau?

Serait-il plus simple d’obliger les compagnies à décontaminer l'eau elles-mêmes? Louis-Pascal Cyr affirme que la Ville de Longueuil préfère toujours quand les nouvelles entreprises privilégient cette façon de faire.