•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La soeur de Christiane Vadnais déçue de l’annulation du règlement antipitbull

Un chien pitbull
Un chien pittbullPHOTO : iStock
Publié le 21 décembre 2017

Le règlement sur les pitbulls a été officiellement suspendu, mercredi, par le comité exécutif de Montréal. Cette décision ne réjouit pas Lise Vadnais, la soeur de Christiane Vadnais, tuée par le pitbull d'un voisin en 2016.

« C’est extrêmement décevant. Jusqu’à la dernière minute, je me suis dit que Mme Plante allait réviser sa position et n’annulerait pas le règlement de M. Coderre. »

— Une citation de  Lise Vadnais

Lise Vadnais est d’avis que la Ville aurait pu attendre quelques mois avant de procéder. « Je lis qu’elle veut, au milieu de 2018, modifier à nouveau le règlement et l’étudier en profondeur. Avant de changer celui-là, je me dis qu’on aurait pu attendre et le faire en bonne et due forme. C’est comme si on l’annule sans avoir étudié la situation. »

Elle soutient que 38 % des incidents impliquant des chiens sont dus aux pitbulls, alors que ceux-ci ne représentent que 3 % des chiens enregistrés. Elle invite la Ville de Montréal à légiférer en analysant les faits.

« Si elle veut changer la réglementation, qu’elle prenne le temps de vraiment évaluer le pour et le contre, poursuit Mme Vadnais. C’est une question de conscience publique. Je ne digère pas que ma soeur soit décédée de cette façon, mais [je ne fais pas ça] pour venger ma soeur. Il va y avoir plus de pitbulls. On est juste en attente d’un prochain drame. »

Lise Vadnais croit que le gouvernement du Québec doit légiférer sur les pitbulls et responsabiliser les propriétaires de chiens.