•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Femmes exclues d’un chantier près d’une mosquée : Entrevue avec Diane Lemieux

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mercredi 13 décembre 2017

Femmes exclues d’un chantier près d’une mosquée : Entrevue avec Diane Lemieux

Des femmes seraient exclues d’un chantier de Côte-des-Neiges : la CCQ enquête

Une femme consulte un document sur un chantier de construction.
Une femme consulte un document sur un chantier de construction.PHOTO : Getty Images / vm
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 13 décembre 2017

Selon ce que rapporte TVA Nouvelles, deux mosquées de Côtes-des-Neiges auraient demandé qu'aucune femme ne soit présente sur un chantier situé devant leurs bâtiments le vendredi, jour de prière. Diane Lemieux, présidente-directrice générale de la Commission de la construction du Québec (CCQ), confirme que son organisation tente d'éclaircir cette affaire.

« Dès que la nouvelle est parue, des vérifications ont été amorcées [...]. [Elles vont être] complétées dans les prochaines heures. Ce qu’on sait, c’est qu’il s’agit de travaux de génie civil commandés par la Commission des travaux électriques. Des témoins seront rencontrés. Notre travail, c’est de bien démêler les faits avant un jugement final. »

— Une citation de  Diane Lemieux

Diane Lemieux mentionne que le droit au travail des femmes sur les chantiers de construction est acquis, tout comme le droit de travailler en paix.

« Là, on tombe sur un sujet encore plus délicat [en raison de sa nature religieuse], mais que ce soit un motif religieux ou du sexisme grossier, on ne peut pas compromettre le droit au travail des femmes », poursuit Diane Lemieux.

Elle rappelle que des accommodements, notamment par rapport au bruit, peuvent survenir entre les donneurs d’ouvrage et les voisins d’un chantier, mais ceux-ci ne doivent pas compromettre le droit au travail.