•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Vague de migrants haïtiens : Entrevue avec Jean Ernest Pierre, animateur

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du jeudi 3 août 2017

Vague de migrants haïtiens : Entrevue avec Jean Ernest Pierre, animateur

Vague de demandeurs d’asile : la communauté haïtienne de Montréal se mobilise

Un homme et une femme avec un bébé descendent d'un autobus.
Des demandeurs d'asile arrivent au Stade olympique de Montréal le 2 août 2017.PHOTO : Radio-Canada / Martin Thibault
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 3 août 2017

Des milliers de demandeurs d'asile, majoritairement haïtiens, franchissent la frontière entre les États-Unis et le Canada depuis quelques semaines. Le directeur de la radio haïtienne de Montréal, CPAM 1410 AM, Jean Ernest Pierre explique comment la communauté haïtienne de Montréal se mobilise pour les soutenir.

La diaspora haïtienne de Montréal est importante et c’est grâce à l’aide de ses membres qu’il sera possible de passer au travers de cette crise, selon Jean Ernest Pierre.

La crainte d’être renvoyé en Haïti face à la menace du président américain Donald Trump de retirer la protection temporaire qui leur avait été accordée en 2010 explique cet afflux de demandeurs d’asile haïtiens.

« Il ne faut pas partir en peur et dire que ce sont des gens démunis, soutient Jean Ernest Pierre. Ce sont des gens dans la force de l’âge qui peuvent travailler et on a besoin de main d’oeuvre au Québec, de gens qui peuvent et veulent travailler, sans rechigner. Ils sont prêts à faire n’importe quel travail pour survivre. »

Il ajoute qu’une rencontre est d’ailleurs prévue cet après-midi au bureau de la communauté haïtienne de Montréal pour mieux évaluer la situation. Elle réunira quelques membres actifs de la communauté ainsi que le conseiller de ville pour l’arrondissement Saint-Michel, Frantz Benjamin, afin de déterminer ce qu’il faut faire pour venir en aide aux nombreux demandeurs d’asile.