•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Pascal Paradis, directeur général d'Avocats sans frontières

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mardi 4 juillet 2017

Entrevue avec Pascal Paradis, directeur général d'Avocats sans frontières

Dédommagement de 10 millions à Omar Khadr : « Une bonne décision »

Omar Khadr, souriant, alors qu'il s'adressait aux médias à sa sortie de prison, le 7 mai 2015.
Omar Khadr, souriant, alors qu'il s'adressait aux médias à sa sortie de prison, le 7 mai 2015.PHOTO : La Presse canadienne
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 4 juillet 2017

Le gouvernement fédéral serait sur le point de présenter des excuses officielles à Omar Khadr. Il lui verserait une compensation de 10 millions de dollars pour les préjudices subis pendant sa détention, selon différents médias. Pascal Paradis, directeur général d'Avocats sans frontières, applaudit cette volte-face des autorités canadiennes.

« On peut dire avec un sourire en coin qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. »

—  Pascal Paradis

De nombreuses décisions de la Cour fédérale du Canada, de la Cour d’appel du Canada et de la Cour suprême du Canada avaient statué que le pays avait violé les droits fondamentaux d’Omar Khadr, rappelle Pascal Paradis.

En lui versant cette compensation, le Canada reconnaîtra les préjudices qu’a subis Omar Khadr, poursuit Pascal Paradis.

« Jusqu’à maintenant, le gouvernement avait adopté une position de ligne dure non justifiée par le droit international. Ce n’est pas une question d’opinion, c’est une question de respect des standards établis par des traités, des lois que le Canada n’a pas respectées dans ce dossier-là. »

—  Pascal Paradis

À l’âge de 15 ans, Omar Khadr a été accusé d’avoir jeté une grenade qui a tué un soldat américain.

Il a été emprisonné à Guantanamo, où il a été torturé, battu et placé en isolement.