•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Sortie du placard d’Éric Duhaime : non, le combat n'est pas gagné pour les gais

Éric Duhaime
Éric DuhaimePHOTO : Radio-Canada
Publié le 21 mars 2017

En annonçant son homosexualité, l'animateur Éric Duhaime s'est permis d'écorcher au passage le « lobby gai », ce qui a beaucoup fait réagir la communauté gaie. Le Dr Réjean Thomas, fondateur de la Clinique médicale l'Actuel, soutient que la lutte contre l'homophobie est encore loin d'être gagnée.

M. Thomas affirme que, oui, la société a évolué au fil des ans, principalement au Québec, mais que tout n’est pas réglé. « Malgré tout, l’homophobie existe encore. » Le médecin observe que le taux de suicide, de dépression et d’anxiété demeure un problème préoccupant chez la communauté gaie, sans parler du sida.

« M. Duhaime est certainement quelqu’un de privilégié dans la vie. C’est sa réalité à lui, peut-être, mais ce n’est pas la réalité de tous les gais. »

— Une citation de  Réjean Thomas

Le Dr Réjean Thomas explique que c’est encore très difficile pour certaines personnes de sortir du placard et d’en parler à leurs proches. « Si c’était si facile, pourquoi [Éric Duhaime] ne l’a pas fait avant? »

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser