•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L'ultra-marathonien qui ne court plus : Entrevue avec Joan Roch

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du lundi 20 mars 2017

L'ultra-marathonien qui ne court plus : Entrevue avec Joan Roch

L'ultramarathonien qui ne voulait plus courir

Le coureur Joan Roch
Le coureur Joan RochPHOTO : Grand Trail
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 20 mars 2017

« Je suis arrivé au bout de ce que ce sport m'apportait », indique le coureur Joan Roch qui, près de 12 ans après ses débuts en course à pied et avec plusieurs ultramarathons à son actif, a décidé, l'an passé, de tirer sa révérence. Du jour au lendemain, ce passionné de la course a cessé de courir, semblant avoir atteint ses limites mentales.

Après autant d'années à courir des distances de plus de 100 km, qu'est-ce qui a bien pu l'amené à arrêter? « Ça commençait à prendre beaucoup de place », affirme M. Roch. Avec trois enfants, il explique que la conciliation sport-famille n'était pas évidente. Il avait aussi dû se mettre à travailler à temps partiel pour être en mesure de continuer à faire du sport.

À propos de Joan Roch

Débuts en course à pied en 2005
Distance parcourue annuellement : 5 300 km / 3 000 miles
Temps annuel d’entraînement : 420 heures
Nombre annuel de sorties : 430 courses
Total depuis 2005 : 30 000 km / 2 500 heures / 1 800 courses

C'est en mai 2016, deux mois après la sortie du livre Ultra-ordinaire : journal d'un coureur, que Joan Roch a pris la décision d'arrêter de courir. « Ça se conclut avec un livre qui explique tout mon parcours. » Depuis, il affirme ne jamais avoir ressenti un manque par rapport à la course.