•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du jeudi 28 mars 2019

Entrevue avec Yoshua Bengio, récipiendaire du prix Turing en informatique

Intelligence artificielle : le travail de Yoshua Bengio salué aux quatre coins du globe

Publié le 28 mars 2019
Le chercheur à l'Université de Montréal et spécialiste en intelligence artificielle Yoshua Bengio
Le chercheur à l'Université de Montréal et spécialiste en intelligence artificielle Yoshua Bengio PHOTO : Radio-Canada / Amarilys Proulx

Montréal est encore en démarrage dans l'industrie de l'intelligence artificielle, même si son expertise dans le domaine est de plus en plus reconnue. Le prix Turing, décerné au chercheur Yoshua Bengio, confirme en quelque sorte la place de la métropole dans cette industrie de pointe.

« Même si l’accélération est fulgurante et que les gens reconnaissent qu’il se passe quelque chose ici, nous sommes encore des nains, comparativement aux géants de la Silicon Valley », tempère tout de même humblement Yoshua Bengio.

Mais pas question pour lui de quitter Montréal pour les grandes entreprises de la Californie.

« Le chemin que je choisis me correspond bien. Il correspond à mes valeurs. Je veux travailler pour le bien public, avoir un contact avec les étudiants, ce qui est unique au milieu universitaire. Et je veux avoir la liberté de parler de mon travail, sans arrière-pensées. »

Le prix Turing, considéré comme le Nobel d’informatique, couronne une carrière à contre-courant pour le chercheur de l'Institut québécois d'intelligence artificielle.

« Quand on fait de la recherche, on a tendance à vouloir faire ce que les gens attendent de nous. Mais la recherche est une exploration, et il faut que des gens prennent des risques et ne suivent pas la mode. C’est ce qui nous est arrivé. Mais ça n’a pas été facile. »