•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Manon Bergeron, scientifique de l'année 2018 de Radio-Canada

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mardi 22 janvier 2019

Entrevue avec Manon Bergeron, scientifique de l'année 2018 de Radio-Canada

Manon Bergeron, scientifique de l'année de Radio-Canada

Manon Bergeron
Manon BergeronPHOTO : Radio-Canada / Jean-François Michaud
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 22 janvier 2019

« Je le prends comme un prix d'équipe! », s'exclame Manon Bergeron, la lauréate du titre de scientifique de l'année de Radio-Canada. La sexologue, titulaire de la nouvelle Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur de l'Université du Québec à Montréal, a reçu cette récompense grâce à une étude qui a fait émerger de nouvelles données sur les violences sexuelles à l'université.

Manon Bergeron a consacré une grande partie de ses recherches aux violences sexuelles envers les femmes et les adolescentes. Sa recherche, intitulée Enquête sexualité, sécurité et interactions en milieu universitaire : ce qu’en disent étudiant.es, enseignant.es et employé.es (ESSIMU), a montré que 36 % des étudiantes disent avoir vécu une forme de violence sexuelle dans les universités observées au Québec.

Entrevoir l’avenir après-#MoiAussi

Les conclusions de son enquête ont inspiré la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur, qui oblige les universités et les collèges à posséder une politique pour contrer ce type de violences.

Le 1er septembre 2019, les universités devront appliquer leurs règlements sur la question. Mais ils tardent à être adoptés, ce qui s’explique par « une consultation particulièrement longue », selon Manon Bergeron. Un dialogue bénéfique, d'après ses dires : « La politique [à venir] prévoit des mesures de protection de la personne. »

Le titre de scientifique de l’année de Radio-Canada est remis à une personnalité ou une équipe qui, au cours de l’année écoulée, s’est illustrée par une découverte, une publication ou une réalisation remarquable. Décerné pour la première fois en 1987, le prix en est à sa trente-deuxième année d’existence.