•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec la ministre Danielle McCann : Désengorger les urgences de Montréal

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mardi 8 janvier 2019

Entrevue avec la ministre Danielle McCann : Désengorger les urgences de Montréal

Des cliniques d'hiver pour désengorger les urgences : la solution de la ministre McCann

La nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann croit qu'il faut changer d'approche notamment envers les médecins de famille.
La nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCannPHOTO : Radio-Canada
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 8 janvier 2019

Tous les ministres de la Santé doivent réfléchir, durant leur mandat, à des solutions pour désengorger les urgences. Danielle McCann a dû rapidement se pencher sur cet enjeu, et elle croit que l'implantation de cliniques d'hiver pourrait contribuer à désengorger le système.

Selon la ministre de la Santé et des Services sociaux, il est normal que les gens malades se rendent à l’hôpital lorsqu’ils ont de la difficulté à trouver une clinique médicale ouverte. C’est pourquoi il faut augmenter l’accessibilité à ces services de première ligne durant les mois d’hiver.

« Déjà 25 cliniques montréalaises sont prêtes à étendre leurs heures d'ouverture et à rendre disponibles des médecins omnipraticiens dès la semaine prochaine », dit la ministre du gouvernement Legault. Des dispositifs similaires sont prévus pour toutes les parties de la couronne de Montréal.

Comme la mise en service de ces points de service prend du temps, surtout en période de grande affluence, il faudra préparer dès le mois de septembre les cliniques d’hiver au cours des prochaines années.

En contexte de pénurie de main-d’œuvre, Danielle McCann se fait rassurante : les médecins omnipraticiens se sont engagés auprès du gouvernement à être davantage disponibles durant les mois d’hiver. Pour les infirmières, les ressources sont disponibles; il suffit de mieux les distribuer dans le réseau.

« Il n'y a pas de pénurie d'infirmières auxiliaires; il y en a 38 % qui travaillent à temps complet. Voilà du personnel qui pourrait nous aider dans certaines régions », affirme la ministre McCann, qui n'exclut pas la possibilité de créer des postes permanents pour ces emplois.

Pour terminer, Danielle McCann rappelle que le réseau Info-Santé est toujours accessible au 811 pour les patients qui auraient besoin d’une assistance immédiate.