•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La petite histoire de la météo à Montréal

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mardi 5 juin 2018

La petite histoire de la météo à Montréal

Chronique urbaine d'Hugo Lavoie

Plan panoramique du centre-ville de Montréal.
Le centre-ville de Montréal en automne.PHOTO : iStock
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 5 juin 2018

Y a-t-il plus ou moins de tempêtes de neige, d'épisodes de verglas et de vagues de chaleur qu'auparavant? Des scientifiques de l'Université McGill demandent l'aide du public pour retracer l'histoire climatique de Montréal.

Si l’on sait maintenant que les hivers étaient plus froids auparavant, mais qu’il y a aujourd'hui, en revanche, moins de neige et plus d’épisodes de verglas, c’est grâce aux données météo que détient et exploite l’Observatoire de McGill.

Le relevé systématique des données météo à Montréal remonte à 1875, mais les données sont numérisées seulement depuis 1950.

Les scientifiques de l’Observatoire de McGill sollicitent donc l’aide de bénévoles pour retranscrire et numériser toutes les données manuscrites de ces 75 années manquantes.

« On compte 75 années, 8 observations par jour et jusqu’à 40 variables notées pour chacune d’elles, ça fait des millions de données à exploiter. »

— Une citation de  Victoria Slonosky, docteure en climatologie historique

Pour participer, visitez le site web Secours d'archives météorologiques (Nouvelle fenêtre).

Victoria Slonosky et Frédéric Fabry étudient l'histoire de la météo de Montréal.

Radio-Canada / Hugo Lavoie

Invités d'Hugo Lavoie :

  • Victoria Slonosky, docteure en climatologie historique
  • Frédéric Fabry, professeur au Département des sciences atmosphériques et océaniques à l'Université McGill