•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du mercredi 21 février 2018

Chronique urbaine d'Hugo Lavoie

Mon père était un grand féministe, dit Dominique Anglade

Publié le 21 février 2018
Georges Anglade et sa fille Dominique Anglade
Georges Anglade et sa fille Dominique AngladePHOTO : Radio-Canada / Archives

Géographe, homme politique, écrivain, poète et cofondateur de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Georges Anglade est un Haïtien qui pourrait être un bon candidat si Montréal voulait ajouter de la diversité dans sa toponymie. Hugo Lavoie nous le fait découvrir avec l'aide de sa fille, la vice-première ministre du Québec, Dominique Anglade.

« Il était d’abord et avant tout un intellectuel. D’un point de vue personnel, [je retiens] son engagement. Il était habité par le peuple haïtien, par la nécessité qu’il fallait faire évoluer la société. Mon père était un grand féministe. Il disait toujours : “vous voulez changer une société, éduquez les femmes”. C’est un homme qui voyait grand pour ses filles. »

—  Dominique Anglade