•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chronique urbaine d'Hugo Lavoie : Les archives personnelles de Jean Drapeau

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du vendredi 9 février 2018

Chronique urbaine d'Hugo Lavoie : Les archives personnelles de Jean Drapeau

L’Université McGill acquiert les archives personnelles de Jean Drapeau

L'historien Mathieu Lapointe et le bibliothécaire Christopher Lyons
L'historien Mathieu Lapointe et le bibliothécaire Christopher LyonsPHOTO : Radio-Canada / Hugo Lavoie
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 9 février 2018

L'Université McGill a récemment acquis les archives personnelles de l'ex-maire de Montréal Jean Drapeau. Hugo Lavoie, chroniqueur urbain à Gravel le matin, a pu les consulter.

Christopher Lyons, le bibliothécaire de livres rares de l’Université McGill, a découvert par hasard les archives personnelles de Jean Drapeau au Salon du livre ancien de Montréal, au kiosque d’un bouquiniste. Celui-ci exposait des photos du Stade olympique de Montréal en construction.

L’homme lui a expliqué avoir acheté le contenu de la bibliothèque personnelle du maire Drapeau, qui avait été mis en vente par le fils de ce dernier. La collection contenait notamment une sélection de livres, entre autres sur Expo 67, des albums de photos, les discours du politicien et une reliure contenant toutes les lettres positives destinées au maire Drapeau.

« Ça montre le côté orgueilleux, fier, mais aussi l’importance de la rhétorique pour le maire », explique Hugo Lavoie. Ce dernier a épluché les documents en compagnie de l’historien et chercheur du Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM) Mathieu Lapointe.

Tout fait l’éloge de Jean Drapeau dans la collection, sauf une chose, ajoute Hugo Lavoie. Il s’agit de la copie personnelle du maire Drapeau du rapport de la commission Malouf, mise sur pied après l’explosion des coûts des Olympiques de Montréal de 1976.

La copie personnelle de Jean Drapeau du Rapport de la Commission Malouf, mise sur pied après l’explosion des coûts des Olympiques de Montréal de 1976.

Radio-Canada / Hugo Lavoie

Le maire a promis de répondre au document, mais ne l’a jamais fait, rappelle Hugo Lavoie. Or, ajoute-t-il, il est possible de deviner sa défense en analysant les mots soulignés et les traits de crayon dans le rapport.

La collection personnelle de l’ex-maire Drapeau, acquise il y a quelques mois par l’Université McGill, est accessible au public.