•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chronique urbaine d'Hugo Lavoie

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du lundi 28 août 2017

Chronique urbaine d'Hugo Lavoie

Montréal, territoire ancestral autochtone, mohawk ou wendat?

L’archéologue responsable des fouilles du Projet Hochelaga, Christian Gates-St-Pierre
L’archéologue responsable des fouilles du Projet Hochelaga, Christian Gates-St-PierrePHOTO : Radio-Canada / Hugo Lavoie
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 28 août 2017

Le maire de Montréal, Denis Coderre, et les différentes communautés autochtones ne s'entendent pas sur la réelle identité des premiers habitants de l'île de Montréal. Ce débat refait surface à la suite de fouilles archéologiques récemment réalisées dans les parcs d'Outremont.

« Le maire de Montréal parle d’un territoire autochtone non cédé. Christine Zacharie Deom, l’une des chefs du conseil mohawk, voudrait qu’on parle d’un territoire mohawk non cédé. De son côté, Louis Lesage, directeur du bureau territorial de la Nation huronne-wendat, dit que la vallée du Saint-Laurent et des Grands Lacs est un territoire huron-wendat. »

— Une citation de  Hugo Lavoie

Les fouilles archéologiques réalisées à Outremont s’inscrivent dans le Projet Hochelaga. L’objectif est de trouver des traces de la présence autochtone à Montréal. L’archéologue chargé des fouilles, Christian Gates St-Pierre, considère que le territoire était occupé par un groupe appelé les Iroquoiens du Saint-Laurent.

« Les Iroquoiens, c’est une grande famille linguistique et culturelle qui regroupe plusieurs nations qui sont apparentées, mais qui sont maintenant distinctes. »

— Une citation de  Christian Gates St-Pierre

Cette définition ne convient pas aux communautés autochtones. Celles-ci s’opposent aux conclusions des archéologues. Le débat se poursuit.