•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Manchettes culturelles de Katerine Verebely

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du vendredi 25 août 2017

Manchettes culturelles de Katerine Verebely

Grossophobie : un orchestre torontois scandalise ses musiciens

La chanteuse Victoria Leone se produisant sur scène avec le Sheraton Cadwell Orchestra.
La chanteuse Victoria Leone se produisant sur scène avec le Sheraton Cadwell Orchestra.PHOTO : Sheraton Cadwell Group sur Vimeo
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 25 août 2017

Un orchestre de Toronto a exigé à ses chanteuses en surpoids de s'abstenir de porter des vêtements moulants sur scène. Une chanteuse bénévole a contacté les médias pour dénoncer le geste, qu'elle attribue à de la grossophobie (fat shaming), forme de stigmatisation de l'individu selon son apparence physique.

Le courriel à l’origine de la controverse vient de la gérance du Sheraton Cadwell Orchestra, qui écrivait : « La plupart de nos chanteuses sont minces, mais si ce n’est pas votre cas, veuillez-vous abstenir de porter des vêtements moulants qui ne siéent pas à votre silhouette. »

Les instrumentistes sont visiblement épargnés par la nouvelle directive, l’orchestre ayant précisé qu’ils n’étaient qu’une « tapisserie d’arrière-plan ».

Une fin abrupte pour l’orchestre

Au centre de la polémique, le Sheraton Cadwell Orchestra a fermé boutique en précisant que toute l’histoire avait été lancée par des gens ayant des « intentions négatives et destructrices ».

Courriel envoyé aux musiciens du Sheraton Cadwell Orchestra

Capture d'écran Facebook