•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Culture avec Katerine Verebely : Retour sur le Gala Québec Cinéma

Gravel le matin, ICI Première.
Audio fil du lundi 5 juin 2017

Culture avec Katerine Verebely : Retour sur le Gala Québec Cinéma

Gala Québec Cinéma : le premier film en atikamekw reçoit les honneurs

Rykko Bellemare
Rykko BellemarePHOTO : Kinga Michalska
Gravel le matin, ICI Première.
Gravel le matinPublié le 5 juin 2017

« Ça fait plus de 500 ans [que la nation atikamekw existe], il était temps qu'on prenne notre place quelque part. Je suis bien content de représenter ma nation », a dit Rykko Bellemare. Dans sa chronique, Katerine Verebely revient sur les moments forts du Gala Québec Cinéma.

L'acteur Rykko Bellemare a reçu l'Iris de la révélation de l'année pour son rôle dans le film Avant les rues.

Le film est le premier tourné en langue atikamekw à se rendre jusque-là, a rappelé Katerine Verebely.

Un gala qui se tient

Les deux animatrices de la soirée, Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, ont réussi à faire un bon gala dans les circonstances, selon la chroniqueuse. Une nouvelle case horaire et un premier gala post-Jutra auraient pu leur compliquer la tâche.

« Humour, autodérision; on a cassé les malaises, on s'est amusé : la complicité entre les deux était super. »

— Une citation de  Katerine Verebely

Le prix du public est allé au film 1:54, qui a touché les cœurs ici et ailleurs.

La grande vedette incontestée de la soirée a été Xavier Dolan, qui a remporté le prix de la meilleure réalisation pour Juste la fin du monde, sacré meilleur film.