•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Grands Lacs café, ICI Première.
Grands Lacs café, ICI Première.
Audio fil du samedi 14 avril 2018

Entrevue avec Lisa Simone

La vie de Nina Simone, d’une beauté tragique selon sa fille Lisa

Publié le 14 avril 2018
Lisa Simone
Lisa Simone

« Ma famille a assez souffert ». Lisa Simone est sans équivoque lorsqu'elle parle du fardeau qu'a porté sa famille à cause de la carrière de sa mère, Nina Simone. Mais c'est surtout l'engagement citoyen qu'elle a dû prendre pendant le mouvement des droits civiques aux États-Unis qui a été source de souffrance.

Un texte de Michel Laforge pour Grands Lacs café. (Nouvelle fenêtre)

Le 14 avril 2018, Nina Simone est intronisée au Rock and Roll Hall of Fame and Museum à Cleveland en Ohio.

L’équipe de Grands Lacs café a profité du passage de sa fille, Lisa Simone, à St. Catharines cet automne pour lui parler de sa mère, mais aussi de sa propre identité artistique indépendante de celle de sa mère.

« Ma mère est morte seule, et je ne pèse pas mes mots : seule. Je ne compte pas mourir seule. Bien des gens pour qui elle a lutté pour les droits ne savent même pas qui elle était. »

—  Lisa Simone, auteure-compositrice-interprète et fille de Nina Simone

Lisa Simone, qui a longtemps chanté dans des comédies musicales à Broadway tourne maintenant en tant qu’artiste solo. Ses chansons débordent de joie et de bonne humeur, un véritable changement de cap par rapport à la musique de sa mère.

L’exception est sans doute sa chanson Tragic Beauty qui aborde les événements survenus juste avant le décès de sa mère.

« J’ai décidé d’utiliser les mots “tragic beauty” parce que l’âme de ma mère était très belle, mais aussi son coeur était plein de douleur. La chanson explique qu’après une vie très difficile, enfin, elle est libre ».

Tailler sa place à l’ombre de Nina Simone

Si Lisa a hérité de bien des qualités musicales de sa mère, elle a quand même toujours été une artiste de toute pièce.

Lisa souligne qu'elle a toujours voulu que son public apprécie son art pour ce qu’il était plutôt que de le comparer avec celui de sa célèbre mère.

L’artiste explique que ses chansons ne ressemblent pas à celles de sa mère parce qu’elle fait de l‘art pour l’art et qu’elle n’entreprend plus de cause politique. « Assez c’est assez », martèle-t-elle.

« Ma voix est différente, ma manière sur scène est différente, je ne joue pas de piano. Mais c’est un bon sentiment d’enfin pouvoir vivre de la scène complètement indépendamment de ma mère, non seulement dans mon coeur, mais aussi aux yeux de mon public. L’héritage continue avec moi, pas dans la douleur, mais dans la joie. »