•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Faut se parler, sur ICI Première.
Faut se parler, sur ICI Première.
Faut se parler

Rattrapage du 7 janv. 2021 : La réconciliation est-elle encore possible?

Résumé

Pour la conclusion de notre réflexion sur la représentativité des minorités et leur inclusion dans les médias, Noémi Mercier accueille l'auteur-compositeur-interprète Corneille, puis réunit pour une table ronde des femmes qui s'évertuent à créer des ponts au quotidien entre les communautés : Marie Ève Cotton, psychiatre, Isabelle Picard, ethnologue et responsable de l'inclusion des Autochtones à Radio-Canada, et Régine Debrosse, psychologue et professeure de travail social à l'Université McGill. Enfin, nous découvrirons l'initiative des ateliers d'éducation, animés par Jean-Philippe Audet au sein d'Ensemble pour le respect de la diversité.

  • 14 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission sur la réconciliation

  • 14 heures 8 minutes

    Entrevue avec Corneille

    Coiffé d'une casquette, Corneille sourit en discutant.

    Corneille : la résistance des médias québécois à la culture noire

    « L'écriture de mon histoire m'a mené à conclure que je devais le meilleur de ma vie au pire de mon existence », peut-on lire dans l'autobiographie de Corneille, publiée en 2016. Le chanteur revient sur son passé, tout en revendiquant le droit de ne pas en faire son plus grand facteur d'identité. Au micro de Noémi Mercier, Corneille se souvient de son arrivée au Québec puis de son succès, et affirme s'être rendu compte qu'il était noir le jour où il est devenu célèbre, déclarant avoir auparavant vécu dans une « espèce d'utopie diversifiée montréalaise ».
  • 14 heures 24 minutes

    Faut se parler dans la rue : L'espoir d'une réconciliation

  • 14 heures 26 minutes

    Table ronde sur la réconciliation (partie 1)

  • 14 heures 44 minutes

    Faut se parler de solutions : Entrevue avec Jean-Philippe Audet

    Une ribambelle de bonhommes en papier se tient debout sur un globe-terrestre.

    Des ateliers pour développer l'empathie

    Faute de s'enseigner, l'empathie est un caractère que nous développons au fur et à mesure de nos rencontres. Jean-Philippe Audet, de l'organisme Ensemble pour le respect de la diversité, anime des ateliers destinés aux jeunes afin de les aider à la développer. Le but est de sensibiliser la jeune génération sur les réalités des gens qui vivent différentes formes d'oppression comme le racisme, le sexisme ou l'homophobie, pour favoriser le vivre-ensemble et faire évoluer les mentalités.
  • 14 heures 48 minutes

    Table ronde sur la réconciliation (partie 2)