•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'épidémiologiste Nima Machouf sur l'actualité de la COVID-19

Facteur matinal, ICI Première.
Rattrapage du lundi 27 avril 2020

L'épidémiologiste Nima Machouf sur l'actualité de la COVID-19

Des brigades de prévention doivent soutenir le déconfinement

Une femme portant des gants nettoie les pattes d'une chaise dans une salle de classe.
Y aura-t-il un retour à l'école au mois de mai?PHOTO : Reuters / Massimo Pinca
Facteur matinal, ICI Première.
Facteur matinalPublié le 27 avril 2020

Les stratégies de retour à l'école doivent impliquer des brigades de prévention des infections. C'est ce que croit Nima Machouf, épidémiologiste et chargée de cours à l'École de santé publique de l'Université de Montréal.

En entrevue à l’émission Facteur matinal, Mme Machouf saluait la volonté du gouvernement de François Legault de prévenir les professeurs et les parents du moment du retour à l’école afin que tous puissent se préparer convenablement.

Du même souffle, l’épidémiologiste dit souhaiter que figurent, dans la stratégie, des équipes de prévention des infections. Il faut que des professionnels des infections puissent évaluer les milieux pour identifier les lieux où il y aura de plus grands risques, mentionnait-elle.

« Le gouvernement a connu des ratés dans les CHLSD, j’espère qu’il ouvrira les écoles de façon contrôlée. »

— Une citation de  Nima Machouf, épidémiologiste et chargée de cours à l'École de santé publique de l'Université de Montréal

Enfin, Mme Machouf considère que la volonté du gouvernement de tripler le nombre de tests quotidiens est la bonne chose à faire. Elle souhaite d’ailleurs que cette procédure soit mise en place le plus rapidement possible pour avoir des données permettant de mesurer les effets du déconfinement.