•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Uber s'en vient à Trois-Rivières  :  le point de vue de l'industrie du taxi

En direct, ICI Première
Rattrapage du mardi 24 mai 2022

Uber s'en vient à Trois-Rivières  :  le point de vue de l'industrie du taxi

Taxis Coop ne craint pas l'arrivée d'Uber à Trois-Rivières

Un téléphone intelligent affichant l'application Uber, au-dessus d'une chaussée sur laquelle il est écrit : « TAXIS ».
Uber annonce pour une deuxième fois son arrivée dans les régions du Québec. PHOTO : Reuters / Hannah Mckay
En direct, ICI Première
En directPublié le 25 mai 2022

Mardi, des représentants d'Uber tenaient une opération charme à Trois-Rivières pour recruter des chauffeurs dans le but d'offrir le service dans la région d'ici peu. Une concurrence que craint peu Taxis Coop.

 Uber n’arrivera pas à trouver des chauffeurs pour assurer un service adéquat dans la région. Je crains une baisse de la clientèle pour nous au début, mais quand les chauffeurs vont découvrir ce que sont les conditions d’Uber, le service sera très peu disponible , estime Sylvain Roy, porte-parole de Taxis Coop, en entrevue à En direct.

Ce dernier ne croit pas que des chauffeurs actuels de la compagnie de taxi seront tentés de traverser la clôture pour tenter l’expérience Uber. Nous avons des difficultés à recruter des chauffeurs alors que les conditions sont meilleures qu’Uber. Je crois, qu’au mieux, des chauffeurs qui auront fait l’expérience d’Uber vont cogner à notre porte par la suite , illustre-t-il.

Selon M. Roy Uber se donne des moyens pour assurer un maximum de visibilité pour l'instant, mais l’application régionale du modèle pourrait se heurter à certaines embûches.