•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des canons-détonateurs utilisés contre les goélands à Trois-Rivières

En direct, ICI Première
Rattrapage du lundi 16 mai 2022

Des canons-détonateurs utilisés contre les goélands à Trois-Rivières

Des détonations pour éloigner les goélands dérangent à Trois-Rivières

Un goéland en plein vol avec les ailes déployées.
Les goélands posent problème aux abords du dépôt à neige de Trois-Rivières.PHOTO : Radio-Canada / Daniel Coulombe
En direct, ICI Première
En directPublié le 17 mai 2022

La Ville de Trois-Rivières a enregistré trois fois plus de plaintes ce printemps concernant les détonations des canons servant à éloigner les goélands du site du dépôt à neige de la rue Bellefeuille.

En entrevue à l’émission En direct, la directrice des communications et de la participation citoyenne, Cynthia Simard, assure que, sur le plan technique, rien ne diffère cette année en comparaison des dix dernières années.

Sur les réseaux sociaux, des citoyens se plaignaient notamment des détonations entendues la nuit. La Ville assure que les canons sont en fonction entre 8 h et 18 h.

 Nous avons reçu quinze plaintes cette année comparativement à quatre ou cinq. Devant cela, nous avons dépêché des techniciens et des mécaniciens sur place pour vérifier les horloges et tout semble fonctionner normalement , mentionnait Mme Simard.

Cette dernière soutient que ces détonations sont nécessaires pour éloigner les goélands et les empêcher de faire des nids sur le terrain du dépôt à neige. Les oiseaux sont très protecteurs de leurs oeufs et peuvent se montrer très agressifs. Des incidents ont été rapportés par des employés de la Ville et des clients de commerces à proximité.

 Pour l’instant, il n’est pas envisagé de changer de méthodes pour éloigner les goélands. Rappelons aussi que c’est une mesure temporaire. Les canons sont en fonction du 1er avril jusqu’à la mi-juin. Nous n'en maintenons qu'un seul en fonction parfois au-delà de cette date , précisait Mme Simard.