•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le Canada dans l'espace avec l'astrophysicien Robert Lamontagne

En direct, ICI Première
Rattrapage du mercredi 26 mai 2021

Le Canada dans l'espace avec l'astrophysicien Robert Lamontagne

Missions Artemis : partir de la Lune pour aller vers Mars

Impression artistique du lanceur de la NASA qui servira à la première mission Artemis vers la Lune.
Impression artistique du lanceur de la NASA qui servira à la première mission Artemis vers la Lune.PHOTO : NASA
En direct, ICI Première
En directPublié le 27 mai 2021

La participation du Canada aux missions Artemis se précise. L'astrophysicien Robert Lamontagne explique que notre satellite pourrait servir de tremplin pour une mission humaine vers Mars.

L’objectif, c’est la planète Mars, affirme le scientifique. Il précise que la Lune pourrait servir d’une part à apprendre aux astronautes à effectuer des missions prolongées en autonomie à une distance plus éloignée que ne l’est la station spatiale.

D’autre part, l’astre pourrait servir de base pour s’envoler vers la planète rouge. C’est comme une étape intermédiaire pour nous permettre d’aller un peu plus loin encore dans le système solaire, précise monsieur Lamontagne.

L’expertise canadienne déjà reconnue en robotisation de l’espace serait de nouveau mise à profit. On va greffer là-dedans des éléments d’intelligence artificielle pour par exemple planifier des missions de façon plus efficace, avoir des instruments qui fonctionnent par eux-mêmes, explique l’astrophysicien.

Selon Robert Lamontagne, l’intérêt pour les missions sur la Lune a rapidement diminué après la victoire des États-Unis dans la course engagée contre la Russie. La dernière mission réussie sur la Lune a d’ailleurs eu lieu en 1972. On veut dans un premier temps mieux comprendre la Lune d’un point de vue scientifique. On veut potentiellement exploiter les ressources sur la Lune de certains matériaux qui sont plus rares sur terre, ajoute-t-il.

Les trois missions Artemis sont prévues pour 2022, 2023 et 2024. C’est la dernière mission qui devrait amener de nouveau des humains à fouler le sol de la Lune. Il est prévu qu’une première femme mette les pieds sur l’astre lors de cette mission.